Description du projet

Joncs-4/corps et graphies


Immédiatement ces attaches végétales quelque peu identiques et pourtant uniques m’ont intrigué. J’en ramassai plusieurs sans bien savoir ce que j’allais en faire. Durant quelques jours j’ai pris le temps de les observer. De les apprivoiser. Etaient-ce des insectes, des personnages, des êtres figés dans une chorégraphie muette ? Alors est venue l’idée de leur redonner vie.

En studio, je me suis armé de patience et de petites aiguilles pour faire tenir, tel un équilibriste, ces liens sur pied. Passant de l’horizontalité à la verticalité. Debout, coupées de leur contexte minéral, ces formes à l’abandon se sont muées en petites sculptures majestueuses.